Top

Pour une Bretagne Des services publics

Une région exemplaire au service de sa population

Partagez pour contribuer à notre campagne pour la Bretagne !

Pour une bifurcation écologique et solidaire dans les territoires

Le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité constituent les deux principaux défis écologiques de ce siècle que nos sociétés humaines auront à relever, faute de quoi les conditions de vie sur Terre pour notre espèce ne seront sans doute plus garanties. Jamais l’humanité n’a été confrontée, simultanément, en tout point de la planète, à pareille situation. Si notre responsabilité est entière dans ces déséquilibres écologiques, nous disposons également de toutes les solutions pour les affronter et en limiter l’ampleur. Hélas, nos dirigeants actuels, qu’ils soient à la tête de la Bretagne ou de la France, ne semblent pas avoir pris conscience de la gravité de la situation, poursuivant les mêmes politiques fondées sur une idéologie libérale et capitaliste mortifère.
Comme l’a confirmé le mouvement des Gilets jaunes, une telle évolution de nos modes de vie ne sera possible sans une adhésion pleine et entière des citoyens. La bifurcation que nous souhaitons est démocratique et juste, et s’appuie pour ce faire sur un ambitieux programme de maintien et de redéploiement des services publics.

Promouvoir l’égalité des territoires en revitalisant l’emploi et les services publics dans la Bretagne rurale, périphérique et les quartiers populaires

La métropolisation, la mise en concurrence des territoires ou encore la rationalisation des services publics ont été les maîtres mots des politiques territoriales menées ces trente dernières années. Par la banalisation de ces concepts d’action publique, les responsables politiques ont renoncé à l’idée même d’aménagement du territoire et accompagné le déclin du réseau des petites et moyennes villes, entraînant avec elles la désertification du monde rural. Ces politiques aveugles, organisant la concentration des investissements au sein des grandes métropoles, ont conduit à délaisser 80% du territoire et 50% de la population.
À la fermeture planifiée des services publics s’est ajouté la disparition de services et commerces de proximité : écoles, hôpitaux, médecins, trésoreries, bureaux de poste, transports publics et dessertes ferroviaires, lieux et réseaux de création culturels, tous ces secteurs ont été touchés. En matière économique, la concurrence généralisée a marginalisé l’emploi dans ces mêmes territoires.

Cette dynamique de métropolisation galopante constitue également une impasse sur le plan écologique avec une artificialisation accélérée des terres agricoles les plus fertiles et le recul des zones naturelles, l’augmentation des distances de transport ou encore la dégradation de la qualité de l’air en ville.

Afin de rétablir l’égalité entre nos territoires, il faut permettre que chaque citoyen puisse accomplir son projet de vie où qu’il souhaite vivre en Bretagne. Nous matérialisons cet objectif politique par la déclinaison du concept du « Territoire en un quart d’heure ». Cette perspective vise à garantir à chaque citoyen, dans un rayon d’un quart d’heure, les fonctions sociales essentielles et les besoins de vie nécessaires à son émancipation : habiter, travailler, s’approvisionner, se soigner, apprendre, s’épanouir.

Cette ambition s’appuie sur une stratégie de maintien et de redéploiement des services publics au plus près des citoyens, en particulier en matière de transport et de santé. Sur le front économique, nous défendrons les bassins d’emplois en secteur rural et les redynamiserons par une politique affirmée de planification industrielle tournée vers la bifurcation écologique (énergies renouvelables, industrie de la mer, écoconstruction, économie circulaire).

Rétablir l'équité et la justice entre les citoyens bretons

Afin de rétablir l’équité et la justice entre les citoyens bretons, nous réorienterons les dotations publiques de la Région sur sa politique d’aménagement du territoire, en priorité en faveur des territoires ruraux, périphériques et des quartiers populaires

Réinvestir dans la mobilité du quotidien et favoriser le développement de transports propre accessibles à toutes et tous

Pour réinvestir dans la mobilité du quotidien et favoriser le développement de transports propre accessibles à toutes et tous, nous nous engageons à :

 

Sortir de la politique du tout TGV et de la logique de perfusion du secteur aérien, en réorientant ces subventions vers le train, le vélo et le fluvial.

Faire revivre les lignes ferroviaires d’intérêt local, à l’image de la ligne Saint-Brieuc- Pontivy-Auray ou Rennes-Caen, et mettre en place un moratoire concernant les projets de fermeture de guichets, gares et lignes de train.

Redynamiser les réseaux de transports de marchandises via le réseau ferroviaire, les voies navigables et maritimes pour diminuer le fret routier.

Investir dans la mise en œuvre d’un schéma régional cyclable, volontariste pour l’aménagement de voies vertes, pistes cyclables et véloroutes, permettant de renforcer le réseau cyclable entre agglomérations, d’assurer sa continuité et de développer les déplacements domicile-travail.

Développer les vélostations et les espaces de stationnement sécurisés pour les vélos dans les gares TER.

Augmenter l’offre de prise en charge des vélos dans les TER et rétablir leur gratuité.

 Mettre en accessibilité 100% des moyens de transport régionaux pour les personnes en situation de handicap.

Maintenir et redéployer des services publics dans les territoires

Outre le transport public, nous ferons du maintien et du redéploiement des services publics dans les territoires le cœur de notre politique d’aménagement du territoire, par :


La mise en place d’ une politique tarifaire adaptée et en incitant les collectivités locales à retenir des modes de gestion des biens communs en régie, en particulier pour l’eau et l’énergie.

La création de lieux d’accueil physiques permettant l’accès aux services publics et l’accès aux droits dans les territoires ruraux et péri-urbains.

La mise en place d’un plan de lutte contre la désertification médicale et la prévention sanitaire, passant par le soutien aux centres et maisons de santé pluriprofessionnelles salariant si nécessaire des médecins.

L’égalité d’accès à internet via la 4G ou la fibre pour réduire la fracture numérique, tout en réclamant un moratoire sur le déploiement de la 5G.

La Région, une collectivité exemplaire pour la défense du service public

A l’échelle de la Région Bretagne, collectivité territoriale qui emploie plus de 4 000 agents, nous mettrons en place une politique sociale interne exemplaire et protectrice du statut des agents de la fonction publique territoriale notamment par :

La mise en en place d'un plan de titularisation et d'équipes de titulaires remplaçants

Nous lancerons un plan de titularisation des agent·es territoriaux et la mise en en place d’équipes de titulaires remplaçants, dans les établissements scolaires (ex-TOS) en particulier.

La renégociation du RIFSEEP

La renégociation du RIFSEEP, dernière réforme en date appliquée sur le régime indemnitaire des fonctionnaires, portant un coup dur à la rémunération de beaucoup trop d’agents de la Région

Un plan de réinternalisation des missions régionales stratégiques déléguées

Un plan de réinternalisation des missions régionales stratégiques déléguées à nombre d’organismes satellites (Mégalis, Bretagne Développement Innovation, …). Megalis, syndicat mixte mis en place par la Région, est opérateur des télécommunications sans en avoir l’expertise et les moyens humains. S’appuyant sur les modèles économiques des multinationales, il sous-traite énormément. Nous défendons un plan massif de formation et plus de moyens pour Mégalis.

L'expérimentation du passage à la semaine de 4 jour

Nous engagerons un processus de réduction du temps de travail en expérimentant le passage à la semaine de 4 jours.

Le droit au télétravail

Le droit au télétravail sur tous les postes compatibles, ainsi que le droit de revenir sur son lieu de travail.

L’engagement à devenir lauréat du Label Diversité et du Label Égalité professionnelle

L’engagement à devenir lauréat du Label Diversité et du Label Égalité professionnelle, notamment par la promotion de la parité dans les métiers et de l’égalité dans les carrières.

Une politique volontariste de non-discrimination

L’application d’une politique volontariste de non-discrimination et de promotion de la diversité pour le personnel, et l’établissement d’un·e référent·e “discriminations, harcèlement et violences sexistes et sexuelles”.

Une communication institutionnelle plus inclusive et non sexiste

Le développement d’une communication institutionnelle plus inclusive et non sexiste : écriture inclusive, langage simple et facile à comprendre, sous-titrage des vidéos, accueil des usagers des services publics adapté aux différents types de handicaps.