Top
  • Facebook
  • Twitter
  • reddit
  • LinkedIn
  • Blogger
  • Tumblr
Carnet de campagne par Pierre-Yves Cadalen
Jusqu'à la fin du Ribines tour pour l'alternative écologique & sociale en Bretagne, notre tête de liste pour la Bretagne Insoumise livrera tous les jours ses impressions, ses réflexions et moments de rencontre avec des citoyennes, citoyennes, ouvriers, paysans, syndicats, associations, etc. tant sur les luttes locales comme sur les initiatives positives

Partagez pour contribuer à notre campagne de dons !

Jour 1-2

Le Ribines Tour est lancé, "il n'y a jamais pas de vent"

Chères toutes et tous qui me suivez ici,
Avec la liste Bretagne insoumise, nous avons lancé un tour de Bretagne à vélos dans le cadre de cette campagne régionale, pour soutenir les luttes et rencontrer les initiatives qui donnent à voir une alternative positive et possible pour notre région.
Depuis, hier, c’est parti. Et, à partir d’aujourd’hui, je vous écrirai tous les soirs pour vous raconter nos rencontres, l’endroit où nous sommes, les réflexions qui viennent à l’esprit.
D’abord, la rencontre hier avec les ouvriers de l’ex-SBFM qui se batte pour sauver leurs emplois a été marquante. Certains m’ont dit : il n’y a plus de gauche, marqués par les trahisons de Hollande, le coup le plus rude étant peut-être d’avoir poussé Macron devant lui. Je leur ai assuré qu’il restait dans ce pays une gauche de combat, cohérente, qui ne se compromet pas avec le pouvoir de l’argent, et que nous en étions les garants. Renault, arrosé d’argent public par l’État, ne se voit pas contraint à sauvegarder l’emploi par le gouvernement qui dispose pourtant de quinze pour cent des parts de cette entreprise. C’est un scandale, il faut conditionner les aides publiques, et au minimum au maintien de l’emploi ! Nous leur assurons tout notre soutien et notre solidarité.
Après une marche nombreuse et enthousiasmante contre Monsanto, à Lorient, j’ai rencontré un représentant de la CGT des intermittents du spectacle. La réforme de l’assurance-chômage de Macron est un carnage, elle va priver tant et tant de droits : il faut l’abroger. Dans la manifestation comme dans cet échange, j’ai appris, et, comme beaucoup, retrouver le bonheur d’être ensemble. Nous sommes ensemble, comme le disait hier René Louail, non pas uniquement contre le modèle agro-industriel qui n’enrichit que quelques-uns et détruit l’environnement, mais pour proposer une alternative positive et cohérente à cette folie.
Remontant sur nos vélos ce matin, nous avons parcouru la route qui, de Port-Louis à Quiberon, nous a fait passer par la Main verte, un monument pour rendre hommage au mouvement anti-nucléaire breton, à Erdeven. C’est important de s’en rappeler : ce sont des luttes qui ont permis à la Bretagne de pouvoir désormais envisager une transition énergétique débarrassée du souci nucléaire. En plus, cette œuvre est collective, conçue par un artiste, et réalisée par une classe du lycée professionnel d’Etel. Les raisons d’y passer ne manquaient donc pas. Un bon moment, pluvieux, mais bon tout de même !
Sous le vent, nous sommes arrivés à Quiberon, et, ce soir à Belle-Ile. “Il n’y a jamais pas de vent”, dit-on dans le coin. Des amis nous attendaient mais aussi, et je ne peux m’empêcher d’y voir un bon présage, un arc-en-ciel naissant de l’océan qui depuis l’île paraît encore plus grand.
À demain !
  • Facebook
  • Twitter
  • reddit
  • LinkedIn
  • Blogger
  • Tumblr
  • Facebook
  • Twitter
  • reddit
  • LinkedIn
  • Blogger
  • Tumblr
  • Facebook
  • Twitter
  • reddit
  • LinkedIn
  • Blogger
  • Tumblr
  • Facebook
  • Twitter
  • reddit
  • LinkedIn
  • Blogger
  • Tumblr

Par Pierre-Yves Cadalen têtes de liste Bretagne Insoumise aux élections régionales en Bretagne

Share This