Top

Ecologie politique : stop aux partisan.e.s du GreenWashing !

A la veille de manifestations sur tout le territoire “Pour une vraie loi climat”, la France insoumise appelle évidemment à rejoindre la mobilisation.

L’ensemble des organisations politiques déclarent la main sur le coeur faire de la lutte contre le réchauffement climatique leur priorité.

Pourtant, si les scientifiques nous alertent sur la nécessaire obligation de changer dans les dix prochaines années nos modes de production et de consommation, simplement pour maintenir nos conditions de vie, rares sont les élus locaux ayant conscience des bifurcations nécessaires.

En attestent les nombreux projets climaticides dans le département tantôt soutenus par les socialistes, les macronistes ou LR :

Les projets de contournement de Vitré, Fougères et Châteaubourg sont portés par la majorité socialiste du Département et par les équipes municipales des territoires. Les projections d’augmentation de gaz à effet de serre de 15% induites par le projet vitréen ne semblent absolument pas effrayer le PS départemental et les LR locaux.

Le projet Bridor de Liffré est basé sur le transport routier long de marchandises. Il nécessite une alimentation en eau potable (200 000 mètres cubes par an) et une artificialisation des terres très importante, antinomiques avec la préservation des ressources naturelles. Il est soutenu par les élus socialistes de Liffré-Cormier et le président de Région Chesnais-Girard.

L’extension de l’aéroport de Rennes, portée par la Région Bretagne, est basée sur une hypothèse d’évolution du nombre de passagers qui passerait de 800 000 à 2 millions. Ce développement va à l’encontre de la nécessaire régulation du trafic aérien. Elle est soutenue par la majorité PS/LREM du Conseil régional.

Le projet d’urbanisation de Via Silva à Cesson et celui de la Prévalaye à Rennes répondent à l’éternelle logique de métropolisation – bétonisation et urbanisation des espaces naturels, tous fortement émetteurs de gaz à effet de serre par leurs destructions et constructions.

La lutte contre le réchauffement climatique est une chose sérieuse qui passe par l’abandon des projets fossiles et la construction de politiques alternatives aux néolibéraux de tous bords, adeptes du “greenwashing”. La France Insoumise d’Ille-et-Vilaine porte pour les élections départementales et régionales une vraie ambition climatique et une vision claire pour une écologie sociale. En ce sens, elle invite tous les citoyen.ne.s à se joindre en nombre aux marches “Pour une vraie loi climat” de ce week-end.


Les chef.fe de file France Insoumise pour le 35 :
Hélène Mocquard et Gilles Renault

Share This