Top
Budget 2021 Du Conseil Départemental : Le Bitume Avant La Jeunesse !

Budget 2021 du Conseil Départemental : le bitume avant la jeunesse !

Dans un contexte financier très précaire, le Conseil Départemental vient de voter son budget 2021. Le choix des dépenses d’investissement montre clairement le maintien de priorités d’un autre temps, par la majorité socialiste .

Sur un budget total d’investissement de 193 millions d’€, la priorité est clairement donnée au bitume. En effet, le budget des routes est le premier poste budgétaire, d’un montant de 50 millions d’€ ! Les collèges devront se contenter de 35 millions d’€.

La crise et l’urgence environnementale ne remettent pas en cause le délire du tout routier des socialistes qui se lancent dans les projets de contournements climaticides de Vitré, Fougères et Chateaubourg.

Pendant ce temps-là, la situation dans certains collèges devient très difficile. Par exemple, les collégien.ne.s de Vitré n’ont pas de solution face au sureffectif de l’établissement Gérard de Nerval. Les préfabriqués mis à disposition depuis des années sont devenus inutilisables, accentuant la précarité scolaire et l’entassement des élèves dans les classes restantes. Autre exemple, le collège Surcouf de St-Malo a été fermé en 2017 malgré la place importante qu’il occupait dans le quartier populaire de La Découverte. Les élèves de l’établissement ont rejoint d’autres collèges publics suite à la fermeture, pendant que l’offre privée augmente sur Saint Malo.

Nous affirmons également que le maintien de ce modèle du tout routier se fait au détriment des règles de transparence.

Ainsi le conseil départemental renvoie la communication publique des résultats de la troisième concertation de Vitré à un prochain comité de pilotage, alors que ses membres ont eu accès aux résultats de celle-ci lors de leur réunion le 11 décembre, un mois après la fin de la consultation. Face à la grogne, le Conseil Départemental joue la montre.

Les groupes d’actions de la France Insoumise dans le département, tout comme les opposants à ces projets, exigent la publication des résultats des différentes consultations publiques.

Share This