Top
« Bretagne en commun » s’engage pour un programme ambitieux de bifurcation sociale et écologique

« Bretagne en commun » s’engage pour un programme ambitieux de bifurcation sociale et écologique

La France insoumise en Bretagne continue à engager la démarche « Bretagne en commun », fédération populaire ouverte à tous les citoyens qui souhaitent la rejoindre pour engager la bifurcation écologique et sociale des politiques régionales.

Une alternative réelle aux politiques actuelles ne peut se faire avec le PS, soutenu par des macronistes à la Région.

La prise en compte des enjeux sociaux et économiques est une nécessité pour la justice, mais aussi pour que l’écologie ne soit pas une coquille vide.
Nous voulons constituer les conditions pour la victoire d’une alternative en Bretagne, pour la justice sociale et écologique.

Des auditions populaires vont continuer à être menées pendant les mois de décembre et janvier pour abonder le programme.

Un changement de modèle ne se fait pas sans les travailleurs et les travailleuses. Nous dénonçons l’absence manifeste de considération pour les conditions de travail dans le déploiement de la fibre : les malfaçons sont nombreuses, le rythme trop lent, et bien des travailleu.se.r.s exploité.e.s, sous statut précaire. Le déploiement de la fibre optique est important, mais il faut avant tout garantir une couverture numérique de base pour toute la Bretagne.

De la même façon, la bifurcation de notre modèle agricole passe par l’amélioration de la condition économique des agricult.eur.rice.s : il faut mettre en place des dispositifs d’annulation de la dette paysanne pour les libérer de la dépendance aux coopératives qui tiennent leur pouvoir de cette dette, et favoriser massivement l’installation des nouveaux agricult.eur.rice.s.

L’un et l’autre dispositifs sont liés à la conversion écologique des terres. Le problème massif des algues vertes alerte sur la nécessité de cette bifurcation, comme le rappelle l’échouage récent en Baie de Saint-Brieuc L’autonomie des agriculteurs est la clef de la bifurcation nécessaire de l’agriculture bretonne pour notre santé et celle des agricult.eur.rice.s.

Share This