Top

Aménagement du territoire : Le train pour toutes et tous !

Interpellée à propos de la réouverture de la ligne ferroviaire Saint-Brieuc – Pontivy – Auray, la région Bretagne botte en touche et défend son inertie en arguant du fait qu’elle ne dispose pas de compétence en la matière. Selon la Région, dirigée par Loïg Chesnais-Girard, les infrastructures ferroviaires appartiennent à la SNCF Réseau et cette dernière serait seule en capacité d’agir pour la réouverture de la ligne.

Cette position est d’autant plus étonnante que cette ligne ferroviaire recoupe à la fois les compétences du Conseil régional en matière de transport ferroviaire et d’aménagement du territoire.

Une convention fixe les rôles et missions de chacune des parties: la Région définit l’offre de service TER qu’elle souhaite (dessertes, qualité de service, tarification, etc.) et la SNCF assure la réalisation de cette offre. Faut-il rappeler que la décision de supprimer la portion de ligne Pontivy-Loudéac a été prise à la fin des années 1980 par le Conseil régional, alors dirigé par la droite ? Par ailleurs, le gouvernement vient, par un décret du 31 décembre 2020, de rendre possible le transfert des petites lignes aux régions.

Les raisons avancées par la région Bretagne ne tiennent donc pas et cachent difficilement une certaine mauvaise foi !
Pourtant, plusieurs arguments plaident aujourd’hui pour la réouverture de ce dossier  comme la présence du TGV à St Brieuc, la fréquentation des cars et la décision du Conseil régional de décentraliser des services à Pontivy. La décision soutenue financièrement par le Conseil régional de rétablir le tronçon ferroviaire Dol-de-Bretagne – Dinan démontre la capacité de la Région à prendre en compte les impératifs écologiques, la réduction des émissions de carbone et d’offrir un service au nombre croissant de personnes (jeunes précaires, travailleurs pauvres, etc) ne pouvant plus financer les coûts d’une voiture.

Dans un souci d’aménagement du territoire et eu égard aux impératifs écologiques et sociaux actuels, il importe plus que jamais de sensibiliser les élu.e.s et d’obtenir l’appui de la population.

En plus de soutenir la réouverture de cette ligne, La France Insoumise en Bretagne soutient le projet de motion du collectif « Centre-Bretagne en train » afin qu’il soit soumis au vote des élu.e.s des divers conseils municipaux et conseils communautaires traversés par la ligne Saint-Brieuc-Auray.

Nous proposons également qu’une pétition soit ensuite ciblée en direction des jeunes scolaires, des étudiant.e.s à Rennes et à Saint-Brieuc, des salarié.e.s et des jeunes retraité.e.s afin que soit proposé un service adapté, permettant de renoncer à la voiture au profit du train sur ce trajet.

Les chef.fe.s de file aux élections régionales pour La France Insoumise en Bretagne

Marie Madeleine Doré-Lucas et Pierre-Yves Cadalen

Share This