Top

Communiqué de Presse : Cette voie unique qui privatise le rail

Le gouvernement vient d‘annoncer le lancement du processus de mise en concurrence des lignes Nantes Bordeaux et Nantes Lyon pour 2022.

Après avoir fait voter à la hussarde la loi ferroviaire en 2018 sur l’injonction du quatrième paquet ferroviaire de l’Union Européenne, l’état décide aujourd’hui de passer à la vitesse supérieure !

Deux lignes structurantes de notre territoire sont menacées de privatisation, voire de disparition…
Au lieu de garder la main mise financière pour régénérer ces lignes et améliorer les temps de parcours ,le gouvernement LRM radicalise sa politique antisociale , sans solution pour l’environnement. A l’ heure où des gilets jaunes pointent leur condamnation à devoir rouler en voiture , en vivant au quotidien la ségrégation spatiale, sont programmés les TGV pour les plus riches et les bus polluants pour les autres !

Pour La France Insoumise,

l’abandon des lignes classiques Intercités Nantes Bordeaux et Nantes Lyon ouvre une trappe supplémentaire vers la décrépitude du système ferroviaire public. Il faut au contraire désobéir aux décisions européennes sur le ferroviaire et proposer un plan de transport harmonieux qui intègre avec efficacité l’ensemble des besoins de la population en TER, trains intercités , TGV . Le mode ferroviaire doit être privilégié dans le cadre d’une planification écologique et démocratique. Avec cette nouvelle annonce désastreuse , on s’en éloigne à grande vitesse , La France Insoumise demande impérativement l’arrêt avant le signal … de la privatisation!

Edith JAMES et Jim DELEMONT
Candidats aux européennes pour la France insoumise

Share This
%d blogueurs aiment cette page :